Tanguy LV

Mario, musher du grand Nord

C’est dans les forêts canadiennes, plus précisément au bord du lac St Jean que Mario a grandi. Depuis son plus jeune âge, Mario vit au milieu de cette faune et de cette flore riche, où les saisons passent d’une extrême à l’autre.

Après avoir passé beaucoup de temps avec son père qui était bûcheron. C’est à l’Est du lac St Jean à Saint Ludger de Millot que Mario s’est installé avec Céline et ses 2 filles mais c’est il y a déjà 22 ans ! Pour assouvir sa passion de Nature Mario décide de devenir musher et pour ainsi éviter les plaintes de ses voisins à l’encontre des hurlements de ses chiens, Il construit sa maison au bord du lac des deux oreilles à l’écart de toute population.

Au début, accompagnés de quelques chiens, aujourd’hui il en compte pas moins de 50. Les chiens sont entrainés dès l’arrivée des premiers flocons par Mario et Dany sont bras droit. A l’automne, il part chasser l’orignal sur les hauts plateaux pour nourrir ses chiens tout au long de l’hiver. La viande d’orignal est riche en calorie et permet aux chiens de résister à l’hiver rigoureux.

Dès l’arrivée des premières neiges, les rivières et lacs commencent à geler ; c’est à ce moment là que Mario débute sa saison. Tout au long de l’hiver, il organise des raids itinérants en chien de traineau dans la vallée à l’Est du lac Saint Jean.

Pendant 5 à 6 jours, il part à l’aventure accompagné de novices pour leur faire découvrir le mode de vie d’un musher, chaque jours il y a en moyenne 40km à parcourir entre lac et forêt d’épinettes noire. En arrivant aux campements construits par Mario, il faut quotidiennement effectuer des tâches nécessaire à la survie et à celle de nos compagnons comme:  allumer le feu dans le refuge, aller chercher l’eau à la rivière et découper les rations de viande d’orignal ou porc à la hache : un bloc gelé de 1kg par jour et par chien pour assurer l’apport énergétique de ces chiens surpuissants.

Avant la fin de la saison hivernale, Mario part tous les ans dans le grand nord canadien au-delà du 50ème parallèle ; accompagné des quelques amis mushers initiés et de ses meilleurs chiens il part affronter les dernières températures extrêmes de la Baie James pendant 3 semaines entre caribou, loups et parfois ours blanc.

Une fois la dernière expédition achevée, c’est vers le mois de mai, quand les températures deviennent agréables que Mario rythme sa vie au grès des températures entre préparation de la prochaine saison et aurore boréale, tant de spectacles quotidiens que Mario ne vois pas se vivre ailleurs.

Using Format